27 rue Claude Decaen - 75012 Paris

Journée mondiale de l'ostéoporose

3 questions au Dr Miller, membre de la FAEMC
Dr Pierre MILLERLe taichi chuan est un art martial dit « doux », accessible à tous, y compris aux personnes souffrant d’ostéoporose. Le Dr Miller, membre de la Fédération des Arts Energétiques et Martiaux Chinois, répond à trois questions, à l'occasion de la journée mondiale contre l'ostéoporose, le 20 octobre 2016.

Comment le taichi chuan peut-il être efficace contre les douleurs articulaires ?
Dr M.- Les pratiquants, quels que soient leur âge ou leur condition physique, apprennent à sentir et à ressentir leur corps, leurs muscles, leur respiration. Les déplacements sont lents, maîtrisés et sécurisés ; les articulations sont protégées, notamment au niveau des appuis. Les formateurs y sont très attentifs !

Combien de temps peut-on ressentir les premiers résultats ?
Dr. M.- La régularité de la pratique est fondamentale. Sur une base de deux séances par semaine, les pratiquants témoignent des premiers effets bénéfiques au bout de trois à six mois. Ils retrouvent de la mobilité, de la souplesse et de l’équilibre.

Le taichi influe t-il aussi sur le bien être mental ?
Dr.M. – Oui. Si la pratique du taichi chuan permet de relâcher les tensions du corps, c’est aussi vrai pour l’esprit qui va s’apaiser. Le taichi chuan peut être considéré comme une méditation en mouvements. Il est d’ailleurs reconnu par l’Académie de Médecine comme thérapie complémentaire*.

* Extrait du rapport de l’Académie de médecine de 2013. Le taichi chuan et le qigong « sont considérés comme une excellent moyen de prévention des chutes, les maladies métaboliques avec l’avantage de se pratiquer en groupe et d’influer sur le versant cognitif des patients. L’intérêt de ces pratiques est évoqué dans le traitement de la lombalgie, de l’arthrose du genou, de la fibromyalgie (…) »

Pour en savoir plus sur le taichi chuan, contactez-nous.